2013 : La poussée de l’internet mobile

En fin d'année il est de coutume de jeter un œil sur l'année écoulée et de tenter d'en tirer des enseignements. Sur le plan mondial le potentiel du mobile s’accroit. Facebook a effectué un virage vers le mobile et une importante partie de ses revenus passent par ce canal. Microsoft a acheté Nokia pour mieux s'implanter. Google écrase le marché avec son système d'exploitation présent sur 8 téléphones sur 10.

Les géants du web investissent le mobile, ce n'est pas un hasard. Cette année a vu aussi les rachats ou tentatives de rachat de start-up à coups de milliards de dollars. Les services de niche ont le vent en poupe:
- Wase : une application de cartographie embarquée à dimension sociale rachetée par Google ;
- PrimeSense : une start-up technologique spécialisée dans les capteurs de vision en 3D rachetée par Apple ;
- Onavo : une start-up voulant réduire les coûts en téléphonie mobile rachetée par Facebook ;
- Summly : une start-up qui réduit les textes à 400 caractères rachetée par Yahoo ;
- Ou encore la tentative d'achat de Snapchat, service de photos et vidéos éphémères, pour plusieurs milliards de dollars par Facebook et Google.

En France, nos champions nationaux s'appellent Deezer et Critéo. L'un officie depuis plusieurs années sur le créneau de la musique en ligne et a su mettre en place des partenariats stratégiques, l'autre est une armée de l'ombre qui voit la lumière avec un produit technologique de précision chirurgical sur le marché de la publicité internet.

Là où les autres se battent à coups de milliards pour acheter le prochain Facebook, en France nous avons les opérateurs qui se querellent à coups de campagnes marketing ou de tweets pour acquérir ou fidéliser des consommateurs qui commencent à s'habituer à ne plus payer des sommes astronomiques pour leurs services Télécoms.

 

En effet, le marché français évolue dans le bon sens : les utilisateurs sont équipés de smartphones et le réseau 4G se met en place. Il reste aux entreprises à investir intelligemment dans le marketing mobile. Il reste aussi encore aux agences une part d'évangélisation à faire. Car le web et le mobile représentent des secteurs d'activités qui évoluent constamment. Il faut rester en veille permanente et innover pour proposer des produits adaptés. Et expliquer aux marques comment les utiliser. Tous ces éléments laissent présager une année 2014 sous le signe de la croissance des investissements et de l’innovation continue.