Le smartphone invite l'industrie à l'innovation technologique

Chers passionnés de mobile,
La nouvelle de la semaine en ce début de mois d'Avril 2014, c'est la présentation par StoreDot, start-up israélienne, de son innovation dans le domaine de la recharge de batterie pour smartphone. Pour ne pas faire que recopier l'info, voici l'article en français qui présente succinctement le produit.

Le concept de ce chargeur est de recharger une batterie de smartphone, Samsung uniquement à date, en l'espace de 30 secondes, chronomètre en main. La technologie utilisée est un composite de nanotechnologie issue de matériaux bio organiques.

Sans aller plus loin dans des explications scientifiques que nous ne maîtrisons pas, essayons de déterminer ce que cela ouvre comme possibilités.

En premier lieu, il existe des téléphones portables capables de rester des journées entières sans besoin d'être rechargés. Il s'agit de la génération mobile précédant les smartphones. Ce qu'apportent de plus les smartphones, ce sont les applications : écouter de la musique, jouer, prendre des photos, filmer, naviguer sur internet, communiquer instantanément, le GPS... Tant de produits sont devenus obsolètes à cause de l'innovation qu'a été le smartphone : lecteurs mp3, GPS...
Les smartphones, pour assurer tous ces services sur un unique support, sont donc gourmand en énergie. C'est là qu'intervient la batterie et surtout son besoin d'être rechargée tous les jours ou bien de pouvoir tenir plus longtemps. Ce qui à date n'est pas encore d'actualité.

Ce qui pose par ailleurs une limite : quelle sera la prochaine étape ? L'humanité a fait rentrer ce dernier siècle dans l'ère du numérique: télévision, ordinateur, téléphone, smartphone, tablette. Et ensuite ? Nous entendons parler des montres connectées, des lunettes connectées. Mais connectées à qui ? à quoi ? Est-ce que c'est le smartphone qui sera la télécommande de ce monde connecté ? Nous pensons aussi à la domotique, et à l'automobile. Pourquoi ne pas conduire son véhicule depuis son smartphone, telle une manette de jeu vidéo ?

Ce monde connecté qui semble se préparer devra être constamment branché pour communiquer les uns avec les autres. Donc très consommateur d'énergie.

Nous sommes à un croisement où énergie et écologie ne doivent pas s'entrechoquer mais travailler ensemble. Et c'est pourquoi cette trouvaille israélienne, à prendre ou non au sérieux, nous semble comme une pépite et nous laisse songeuse et rêveuse. Imaginer un monde connecté va encore transformer le marketing dans une nouvelle ère. Ce ne sera plus du e-marketing ni du m-marketing...
Cependant ce n'est pas encore d'actualité car la firme israélienne doit régler des problématiques de compatibilité constructeurs ainsi que de taille de son chargeur. Mais gageons que cette innovation va en appeler d'autres pour ce défi écologique, énergétique, industriel et économique...