Les start-up pensent-elles mobile ?

Les créateurs de projets internet qui partent de zéro, autrement dit les start-up, pensent dès le départ à toutes les combinaisons possibles pour arriver au succès. Il faut statuer sur la visibilité et les supports sur lesquels se développer d’entrée de jeu.

En ce début d’année 2014, rien de tel que d’aller faire un tour dans l’arène des start-up, là où se frottent au public les fondateurs et porteurs de projets : le concours START IN PARIS.

Cet événement a lieu une fois par mois et le premier de l’année s’est déroulé le 27 Janvier, confrontant cinq jeunes pousses. Quelles sont donc les tendances en ce début d’année et quelles sont leurs approches vis-à-vis du mobile ?

Le profil des entrepreneurs est jeune, parfois pas encore diplômés, de formation ingénieur bien souvent. L’ambiance est bon enfant tout au long de la soirée, c’est un public averti confronté en général aux problématiques de la création, et qui ne manque pas de remarquer les éventuelles failles.

Parmi les cinq postulants du soir, le premier projet permet de faire gagner de l’argent aux utilisateurs grâce à leur smartphone, en testant des produits in store. C’est un projet fonctionnant grâce à une application, uniquement iphone pour le moment.  Le support d’usage est donc 100% mobile. 

Le second projet est une plateforme web de mise en relation entre utilisateur souffrant de handicap et de professionnel. Le support est développé en responsive web design donc adapté au mobile.

Le troisième projet est une plateforme de réservation entre clubs sportifs et sportifs amateurs, à l’acte. Une ou des applications sont en cours de développement, pour l’instant seul la version web dans son format classique existe.

Le quatrième projet est une place de marché entre entrepreneurs et experts professionnels fournissant des documents spécifiques, notamment juridique.  Il n’existe pas de format mobile.

Le cinquième projet est un service permettant aux utilisateurs d’imprimer des photos gratuitement via la réception d’une photo supplémentaire… et publicitaire. Le service est d’une part développé en responsive web design, et d’autre part dispose des applications iphone et android.

Côté tendance, le leitmotiv général est la réduction de coût et le service de mise en relation entre utilisateurs et professionnels, ou de professionnel à professionnel.

Trois projets sur les cinq sont pensés mobile, l’un étant même le support d’usage. Un autre projet est en cours de développement et va y venir.  Un dernier ne l’envisage pas encore, c’est le service B2B.


Au final, pour les projets en direction des utilisateurs, ils intègrent d’ores et déjà une version mobile soit en responsive web ou soit par les applications. C’est un bon point !
Pour plus d’informations sur les projets de cette édition :
 http://www.startinparis.com/2014/01/start-in-paris/finalistes-sip-30/