Windows Phone mobile : la reconquête est en marche

Sur le mobile, il existe plusieurs systèmes d'exploitations qui exécutent les smartphones.

D'après le rapport du cabinet Kantar pour les mois de Février à Avril 2014, nous avons en Europe la répartition de la part de marché suivante :

1) Android avec 72,4%
2) iOS avec 17,5%
3) Windows avec 8,4%
4) Blackberry avec 0.8%

En France le marché est composé de 27.7 Millions de mobinautes. Toujours dans ce même rapport, nous avons en France pour la même  période :

1) Android avec 66,6%
2) iOS avec 20,2%
3) Windows avec 10,1%
4) Blackberry avec 1,1%

En comparaison avec l'année 2013, Windows augmente sa part de marché de près de 4%. Vient ensuite iOS qui augmente de 3,3%, grâce à son iphone 5 plus innovant que l'iphone 4.

Autre source, à titre de comparaison sur le marché français des OS mobiles, le baromètre du marketing mobile de la MMA France en collaboration comScore, GfK et Mediametrie sur le premier trimestre 2014 nous donne des chiffres quelques peu différents :

1) Android avec 59,2%
2) iOS avec 21%
3) Windows avec 7,5%
4) Blackberry avec 4%

Invariablement sur les deux études, le seul OS qui progresse sur une année est Windows. Et cela va commencer à peser dans la balance et relancer le nombre d'applications dans les stores. En effet, le nombre d'applications disponibles dans les stores est lui aussi tout aussi inégalitaire :

1) Apple en tête avec 1,2 Millions
2) Google Play evc plus d'1 Million
3) Windows Store avec 200K (décembre 2013)

Le moment venu où Windows atteindra uniformément les 10% et plus de part de marché, c'est-à-dire d'ici la fin de l'année 2014, les éditeurs devront prendre une décision et se demander s'il est nécessaire de se priver de 10% de part de marché et de ventes supplémentaires. Il s'ensuivra une demande de développement pour Windows pour les services les plus récents, et une remise à plat des applications apple et android pour les plus anciennes qui profiteront de repenser le service pour Windows et mettre à jour les deux autres OS.

Pour les éditeurs qui hésitent encore, regardez sur Windows Store si vos concurrents sont présents. S'ils le sont, c'est qu'il y a un intérêt. S'ils n'y sont pas encore, alors un marché est à prendre !