Veuillez activer le javascript sur cette page

Design

Pour qu’un site web ou une application mobile soit efficace et donne envie aux visiteurs de revenir, le design est une étape fondamentale. Notre démarche est de travailler à des expériences utilisateurs intuitives, responsives et agréables à l’œil.

Qu'est ce qu'un design 5 étoiles ?

Utilité : La valeur ajoutée est claire pour l'audience concernée. Ergonomique : l'utilisation est intuitive, c'est au bon endroit et au bon moment. Adaptif : les éléments sont proportionnés aux différents cas d'usages. Innovant : le plus fonctionnel, graphique ou comportemental qui fait la différence. Look&Feel : l'apparence fait l'unanimité et respire la convivialité.
Infographie 1 Design

Notre méthodologie en 3 points clefs :

Explorer : nous définissons les cas d'utilisateurs et les besoins principaux et secondaires. Conceptualiser : nous réalisons les mock-up et les maquettes graphiques. Evaluer : nous faisons participer les futurs utilisateurs pour connaître leur avis.
Infographie 2 Design

Envie d'atteindre les 5 étoiles ?
Contactez-nous et parlons-en!

Les prestations les plus fréquentes :

Charte graphique
site web
Charte graphique
application mobile
Création de logo
Design d'expérience utilisateur
application mobile

Nous Contacter

Icone upload fichier

Quelques
Actualités

Quelles sont les tendances SEO pour 2019 ?

  Google n’a qu’un seul objectif qui est celui de répondre aux besoins de ses utilisateurs. Avec plus d’1,4 milliards de sites internet dans le monde, Google est obligé de faire un tri et a pour cela établit des règles de référencement naturel qu’il faut respecter si l’on veut apparaître parmi les premiers résultats. Ces règles étant en perpétuel changement, il faut s’informer régulièrement des exigences de Google. Voici donc 7 tendances SEO pour 2019.   Tendance SEO n°1: l’intention de recherche 2019 annonce un grand changement en matière de référencement: les mots-clés sont de moins en moins importants. Quelques mots-clés dans un article de blog ne suffise plus, Google considère également le but de la recherche. Pour être précis, Google veut montrer exactement ce que l’utilisateur recherche. L’intention qui sous-tend l’utilisation des mots clés sera de plus en plus privilégiée à l’approche de 2019. Il faut donc se mettre à la place de l’utilisateur et faire des recherches afin de produire du contenu de qualité qui répondra à sa demande voir même plus si on lui soumet des informations complémentaires sur le sujet auxquelles il n’aurait pas pensé. Tout ça dans le but de satisfaire l’intention de recherche qui est de plus en plus prise en compte par Google.     C’est formidable de satisfaire l’intention de recherche, de renforcer l’engagement et d’augmenter notre classement sur les moteurs de recherche. Les performances et la sécurité des sites web sont des tendances SEO majeures qu’il faut prendre en compte. Il est très important d’optimiser au mieux son site web. En effet, les sites web nécessitant un temps de chargement supérieur à 2 secondes seront pénalisés. Google AMP a été développé pour fournir un chargement presque instantané de sites web. Par conséquent, la vitesse de votre site en 2019 sera toujours épiée. Voici 3 conseils pour améliorer la vitesse de chargement de votre site web: Optimiser  le poids des images : utiliser des formats adaptés pour la navigations du type .JPG, .PNG ou .GIF et les compresser pour qu’elles soient le moins lourdes possible Utiliser le moins de plugins possibles : principalement pour les utilisateurs WordPress, ajouter des plugins est plus simple pour créer son site internet mais alourdit considérablement le poids de la page et donc son temps de chargement. Ne garder que ceux qui sont vraiment nécessaires. Avoir un hébergeur de qualité : pour avoir un site qui s’affiche vite tout le temps, il est impérativement nécessaire d’avoir un bon hébergeur à sa disposition, un qui assure stabilité, puissance, disponibilité, et sécurité. Il n’existe pas de secret pour cela, il faut mettre un minimum de budget.   Tendance SEO n°2: l’optimisation du contenu vidéo (VSEO) L’optimisation du contenu vidéo est l’une des tendances SEO les plus importantes en 2019. En effet, le contenu vidéo dépassera tous les autres types de contenus avec une consommation de plus de 85%. C’est pourquoi les annonceurs utilisent la vidéo comme outil marketing majeur. Il est donc important d’optimiser au mieux le contenu vidéo afin qu’il réponde aux normes des moteurs de recherche. Attention de ne pas oublier de bien référencer le contenu vidéo sur mobile car l’audience de celles-ci ne cesse de croître.     Comment référencer efficacement une vidéo sur votre site ? Mots-clés: faisant partie de votre stratégie SEO, quelque soit le contenu, ceux-ci doivent être choisis avec soin pour être cohérents et pertinents avec le thème de votre vidéo. Ils doivent également apparaître dans les métadonnées du contenu : titre et sous-titres, balises title et meta description, légende et/ou description, étiquettes (ou tags), notes et/ou liens intégrés dans la vidéo… Conversion: une fois la vidéo consultée, ne laissez pas l’utilisateur partir, dirigez le vers là où vous voulez qu’il aille. La manière la plus efficace est d’utiliser un appel à l’action (call to action) court et bien visible sur la page de la vidéo. Cela vous permettra d’optimiser votre taux de clic et de conversion. Sous-titres: pour gagner du temps, les internautes commencent par regarder les vidéos sans le son et décident dès les premières secondes s’ils poursuivent le visionnage de leur vidéo ou pas. Les sous-titres sont donc essentiels. Ne faites pas confiance aux sous-titres automatiques de YouTube qui sont souvent approximatifs, peu clairs et parfois incohérents. Pensez également à ajouter vos mots-clés dans les sous-titres de votre vidéo. Backlinks ou liens entrants. Ils sont aussi important que le choix des mots-clés. En effet, cela indique aux moteurs de recherche que votre vidéo intéresse les internautes et est de bonne qualité. Pour obtenir ces backlinks, commencez par partager la vidéo à votre réseau professionnel: vos collègues de travail, vos clients, vos prospects… Publiée la vidéo sur les réseaux sociaux vous permettra également d’augmenter la visibilité de celle-ci grâce à son potentiel viral. N’hésitez pas à utiliser un call to action à la fin de la vidéo pour demander aux internautes de la partager.   Tendance SEO n°3: la recherche vocale ou “Voice Search” Quand on sait que la recherche vocale ou “Voice Search” a générée plus d’1 milliard de recherches en janvier 2018 et qu’elle comptera pour près de 50% de toutes les recherches en ligne en 2019, on comprend bien qu’elle fasse parties des tendances SEO pour cette année. Voici quelques statistiques sur la recherche vocale: (Source: La Fabrique du Net) 58% des consommateurs ont utilisé la recherche vocale pour trouver des informations commerciales locales en 2018. 27% visitent le site web des entreprises locales grâce à la recherche vocale. 76% des utilisateurs d’enceintes intelligentes recherchent des entreprises locales une fois par semaine. 53% des utilisateurs font des recherches vocales quotidiennes. Le marché de la reconnaissance vocale atteindra 601 millions de dollars d’ici 2019.   Ces chiffres et les prévisions pour les années à venir nous montrent que la recherche vocale deviendra l’une des méthodes de recherches les plus utilisée. C’est pourquoi, il est important d’optimiser son site internet dans ce sens si l’on ne veut pas être dépassé par ceux qui le feront. En plus d’être rapide et d’améliorer la productivité, la recherche vocale permet l’accès à Internet à un plus grand nombre de personnes. En effet, les aveugles, malvoyants ou tous ceux qui ne peuvent pas utiliser un écran quelqu’en soit la raison peuvent désormais faire des recherches comme tout le monde. Même les illettrés peuvent effectuer des recherches grâce au Voice Search. Il est donc essentiel d’optimiser votre site internet dans ce sens en mettant en évidence des termes tels que “quand”, “où”, “pourquoi”, “comment”... Il faut donc se concentrer sur l’intention de recherche des utilisateurs qui est une des principales tendances de référencement en 2019.   Tendance SEO n°4: l’optimisation du taux de clic (CTR) Si vous souhaitez améliorer votre référencement en 2019, il est très important d’optimiser votre site web pour l’algorithme du moteur de recherche de Google – Rankbrain. Le taux de clics de votre site est un facteur important pour décider si votre contenu est pertinent ou non pour la recherche de l’utilisateur. Il permet d’estimer les performances de vos mots clés. C’est-à-dire que si un utilisateur ne clique pas sur le lien de votre site lorsqu’il apparaît dans résultats de recherches pour un mot clé particulier, Google pense que vous n’êtes pas pertinent pour ce mot clé et va laisser tomber votre classement. Si un mot-clé a été recherché 500 fois par jours et cliqué par 50 visiteurs, le résultat du taux de clics dans le SERP (Search Engine Result Page) sera de 10 %. Un taux de clics élevé suggère que le contenu de votre site attire l’utilisateur car celui-ci répond précisément à sa recherche. En revanche, un taux de clic faible doit inciter à l'optimisation de plusieurs éléments, comme les meta descriptions ou les titres. De plus, il existe la possibilité de créer des rich snippets (en français “extraits enrichis” qui désignent les éléments complémentaires du snippet standard comme l’url, le titre, la description…)  à l'aide d'un balisage approprié des éléments HTML.   Vous pouvez utiliser le CTR pour identifier les mots clés efficaces, et ceux ayant besoin d'être améliorés. Plus vos mots clés sont liés les uns aux autres et à votre activité, plus un internaute sera susceptible de cliquer sur votre site après avoir effectué une recherche sur l'expression concernée. Une des méthodes les plus efficaces pour améliorer votre référencement naturel (SEO) est d’optimiser le titre et la description de vos pages en y insérant des mots-clés. Pour cela vous pouvez vous aider de l’outil Google Adwords pour faire des recherches et trouver les mots-clés les plus pertinents selon votre secteur d’activité. En optimisant vos balises Title et Description vous augmenterez votre taux de clic et gagnerez donc des places dans les résultats de recherches des moteurs de recherches.   Tendance SEO n°5: l’index “Mobile First” 78% de la population possède un smartphone. Plus de la moitié des requêtes en ligne dans le monde sont faites depuis un mobile. Et les usages français suivent la tendance mondiale. Google recommande donc de créer des sites web réactifs de qualité et de les adapter à l’affichage sur mobile car désormais son index principal est celui constitué par son robot mobile, l’index secondaire étant celui récupéré par son robot desktop. Le but étant d’offrir des résultats de recherches plus qualitatifs sur mobile. L’impact étant majeur pour certains qui n’aurait qu’une version “légère” de leur site web sur mobile, Google a fait la première annonce officielle de l’index Mobile First (MFI en anglais) début novembre 2016. Laissant ainsi le temps à certains de refaire leur site ou de l’adapter sur mobile. Ce n’est que le 26 mars 2018 que l’index Mobile First a été mis en place officiellement, mais pour certains site seulement. Ceux qui sont gérés par le MFI sont prévenus par un message via Google Search Console.     Lorsque Google recommande l’indexation mobile en premier, cela ne veut pas dire qu’il n’analyse pas la version desktop, mais qu’il privilégiera les sites responsives, adaptés à tous les supports (ordinateur, tablette et mobile). Selon le porte parole de Google, le déploiement de l’index mobile sera progressif et les sites non responsive ne seront pas pénalisés. Cela est valable à court terme, car la politique du MFI se veut de plus en plus exigeante et sur le long terme un site non responsive sera fortement pénalisé. En effet, Google a prévu de faire cohabiter ces deux index sur 5 ans environ, puis de ne garder de l’index Mobile First. C’est pourquoi avoir une version mobile de votre site internet n’est pas suffisant. Il faut que l’utilisateur puisse y naviguer facilement, sinon il n’hésitera pas à quitter votre site pour en trouver un autre plus rapide d’utilisation. En plus de la réactivité de votre site mobile, il faudra prioriser la vitesse des pages et le temps de chargement de votre site web sur mobile. Pensez également à optimiser le contenu de votre site en réduisant le poids des images et vidéos, en optimisant les fichiers CSS et en activant la compression des fichiers HTML pour augmenter la vitesse de chargement de votre site et proposer une expérience utilisateur satisfaisante.   Tendance SEO n°6: un contenu long Pendant longtemps on a considéré qu’un contenu bref était plus intéressant qu’un contenu long. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, un contenu long produit des classements de recherches plus élevés. SerpIQ a mené une étude pour comprendre quelle longueur de contenu obtient le meilleur classement.     Cette étude démontre que la longueur moyenne des posts du top 10 des résultats était de 2300 – 2450 mots, ce qui atteste clairement qu’un contenu long est plus efficace sur les moteurs de recherches.Mais Google ne décide pas du classement de votre site en comptant simplement le nombre de mots. Un des éléments du référencement naturel qui compte le plus est le score backlink de votre site. Les liens entrants vers votre site prouvent la qualité de votre contenu et l’étude menée par serpIQ montre que les contenu long ont plus de chance de générer des backlinks de qualité. En effet, plus votre contenu est utile, plus il sera partagé. Google s’est rendu compte que ses utilisateurs n’aimait pas faire plusieurs recherches pour trouver les réponses qu’ils souhaitent, ils préfèrent tout trouver au même endroit. Un contenu long à donc plus de chance de répondre à ce besoin et c’est pourquoi Google placera ce contenu en tête de classement. Le contenu long est donc une des principales tendances SEO pour 2019.   Tendance SEO n°7: la featured snippet Vous pensiez qu’il n’était pas possible de faire mieux que la première place ? Et bien Google a créer la position 0. Appelée aussi featured snippet, elle correspond à l’encart situé au dessus des liens et qui répond directement à la question posée. En 2018 il suffisait d’être en première position, mais Google a décidé de compliquer les choses pour 2019. L’objectif de la featured snippet est de répondre directement à la question par l’utilisateur sans qu’il ait besoin de cliquer sur un lien. Votre objectif à vous est de prouver à Google que vous avez la réponse que cherche l’internaute. Outre le fait qu’il faut avoir un référencement naturel proche de la perfection, pour atteindre la position 0, il faut anticiper les questions des internautes. Vous pouvez utiliser l’outil Answer The Public pour déterminer les questions les plus fréquemment recherchées et ainsi construire votre page pour y répondre le plus possible. Assurez vous de répondre succinctement à la question en 40-60 mots pour que Google puisse l’afficher dans la featured snippet.     Conclusion Avec les progrès de la technologie, les moteurs de recherches étant de plus en plus intelligents et le changement du comportement des utilisateurs, les règles de référencement sont en constante évolutions. Mais nous connaissons maintenant les tendances SEO pour 2019 à savoir: la prise en compte de l’intention de recherche des utilisateurs, l’optimisation du contenu et principalement la vidéo, la croissance des recherches vocales, l’importance du taux de clic, l’indexation Mobile First, la longueur du contenu de votre site web, la featured snippet, la position 0. Vous avez maintenant toutes les clés en main pour optimiser le référencement de votre site internet et apparaître parmi les premiers résultats de recherches Google.

Le meilleur des applications mobiles en 2018

Les applications mobiles favorites des français en 2018 Selon le rapport annuel de l’entreprise App Annie, spécialisée dans la mesure d’audience mobile, les applications mobiles les plus utilisées en France en 2018 sont des réseaux sociaux ou des messageries. En effet, dans le top 10 des applications mobiles ayant le plus d’utilisateurs actifs par mois nous retrouvons: Facebook Messenger Whatsapp Instagram Snapchat Malgré des temps difficiles suite à une concurrence assez rude, Snapchat, le réseau social préféré des adolescents, arrive à se faire une place dans ce classement derrière les 4 applications mobiles appartenant à Mark Zuckerberg. Enfin, le classement du top 10 des applications mobiles ayant le plus d’utilisateurs actifs par mois se termine avec des plateformes diverses telles que: Waze Shazam Le Bon Coin Amazon Netflix   Top 5 des applications mobiles les plus téléchargées en 2018 Voici les 5 applications mobiles les plus téléchargées en 2018 dans le monde et en France via l’App Store et Google Play : 1. Tiktok Avec plus de 45 millions de téléchargements, l’interface chinoise qui propose des clips vidéos fait un véritable tabac et arrive en tête de classement. 2. YouTube Créée en 2005 et rachetée par Google en 2006 la plateforme n°1 de la vidéo est la deuxième application la plus téléchargée en 2018 avec 35 millions de téléchargements. 3. Whatsapp La messagerie instantanée rachetée par Facebook en 2014 et utilisée par plus d’un milliard de personnes au quotidien est en troisième position de ce classement avec 34 millions de téléchargements.     4. Messenger Whatsapp est suivi de près par la messagerie de Facebook, l’application Facebook Messenger qui a été téléchargée plus de 32 millions de fois au cours de l’année précédente. 5. Instagram Le réseau social lui aussi racheté par Facebook ne cesse d’évoluer grâce à ses nouvelles fonctionnalités et finalise ce classement avec 31 millions de téléchargements en 2018. Source: LaLibre.be   Une application mobile made in France L’application française Yuka est la 6ème application mobile la plus téléchargée en France. Créée en janvier 2017, l'application qui scanne les aliments et produits de beauté fait partie des tendances marquantes de l'année. Un an après son lancement, Yuka comptait plus d’un million d’utilisateurs, un chiffre qui ne fait que croître…   Les applications mobiles les plus rentables de 2018 Les applications mobiles pour lesquelles les consommateurs ont le plus dépensé dans le monde sur l’App Store et Google Play en 2018 : Netflix Tinder Tencent Video iQIYI Pandora Music Kwai YouTube Youku LINE HBO Now Source: Forbes.fr   Voilà de quoi occuper les 2 heures quotidiennes passées en moyenne sur les applications mobiles en 2018.  

Comment obtenir une clé API Google Maps ?

Qu’est-ce qu’une clé API ? C'est une suite de lettres et de chiffres qui permettent à Google de savoir qui demande à accéder à ses services. Chaque site internet ou application mobile qui utilise les services Google Maps doit avoir sa propre clé, qui correspond donc à une adresse Internet particulière. Vous devez créer cette clé pour afficher une carte sur votre site.   Nouvelles conditions Google Maps Comme annoncé il y a quelques années, Google a modifié la politique d’utilisation de son service Google Maps et a mis en place une nouvelle grille tarifaire effective à partir du 17 juillet 2018. Il existe cependant un « tiers gratuit » sous la forme d’un crédit mensuel de 200 $ offerts, soit 25 000 requêtes par jour. Selon Google, cela couvrira l’utilisation de 98% de ses clients actuels. Dépassé ce quota, Google facturera (à l’unité) toute requête supplémentaire. C’est pourquoi depuis le 11 juin 2018, il est obligatoire d’activer un compte de facturation afin de pouvoir continuer à utiliser les services Google Maps.   Remarque: afin de pouvoir suivre les étapes suivantes, il vous faut obligatoirement avoir un compte Gmail. Si vous n’en avez pas, vous pouvez créer un compte Gmail.   Création de la clé API Etape 1 Connectez-vous à la Google API Console   Etape 2 Créer ou sélectionner un projet.   Etape 3 Vous pouvez ensuite nommer la clé Etape 4 Saisissez votre libellé de domaine qui ne s’écrit pas comme votre URL (ex: URL > http://mgmobile.fr Nom de domaine > mgmobile.fr).   Etape 5 Activez les bonnes options.     Il vous faut activer les options suivantes: Google Maps Embed API Google Maps Geocoding API Google Maps Geolocation API Google Maps Javascript API Google Places API Web Services       Etape 6 Une fois l’ensemble des options activées, retournez sur le tableau de bord et cliquez sur “Identifiants”.       Etape 7 Il ne vous reste plus qu’à nous communiquer ce qui est contenu dans le champs clé.     Activation de la facturation (Obligatoire depuis juin 2018, au cas où le quota de requêtes offert par Google serait dépassé). Etape 1 Dans le menu de gauche, sélectionner la rubrique “Facturation”.   Etape 2 Choisissez l’option “Associer un compte de facturation”. Etape 3 Confirmez que vous voulez bien “Créer un compte de facturation”.   Etape 4 Indiquez votre pays et cochez la case des conditions d’utilisation, puis validez.   Etape 5 Renseignez vos coordonnées bancaires et cliquez sur “Démarrer l’essai gratuit”.   Voilà, votre clé API est correctement configurée. Vous pouvez maintenant l’envoyer au concepteur de votre site internet afin qu’il puisse faire afficher une carte sur votre site. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d'un coup de main !

Mobile World Congress 2018 : ce qu’il faut retenir

Du lundi 26 février au jeudi 1 er mars s’est 2018 s’est tenu à Barcelone le MWC 2018. L’occasion pour les constructeurs de montrer au monde leurs nouveaux produits et le fruit de leurs recherches et développements. Et l’occasion pour nous de vous résumer ces 4 jours de présentations. Le Galaxy S9, la grande star C’était la star du MWC, le nouveau smartphone de Samsung a fait l’unanimité. Si le constructeur coréen n’a pas rénové le design du nouveau Galaxy, il a concentré beaucoup d’efforts pour en améliorer la qualité et en réinventer l’appareil photo. En effet, les téléphones sont dotés d’un capteur capable de filmer 960 images/secondes, permettant un slow motion extrêmement efficace, ainsi que d’une double ouverture de f/1.5 à f/2.4, ce qui n’a jamais été fait encore dans l’industrie de la téléphonie mobile. Le S9 se décline en 2 versions : le S9 et le S9+ (doté notamment d’une seconde caméra). On y retrouve également les AR Emoji, cousin des Animoji, ainsi qu’un nouvel emplacement de reconnaissance d’empreinte digitale situé sous l’appareil photo. Vivo et son concept innovant Le constructeur Vivo a présenté le Vivo APEX Fullview, un smartphone dont l’écran recouvre 98% de la façade. Cette innovation est possible grâce à une caméra frontale rétractable et des capteurs situés sous 1/3 de l’écran pour une reconnaissance d’empreintes. Il ne s’agit pas d’une sortie annoncé, puisque le smartphone a été annoncé sous la forme de concept. La gamme Zenfone 5 d’Asus inspirée de l’Iphone X Avec leur encoche pour caméra frontale et haut-parleur, les petits nouveaux d’Asus ont tout de suite fait parler d’eux pour leur étrange ressemblance avec l’Iphone X. Si cette encoche avait dans un premier temps eu très mauvaise presse, il semblerait qu’elle s’installe désormais sur le marché du smartphone. Le MWC 2018 a vu un florilège de smartphones inspirés par Apple. Le Zenfone 5 ne s’arrête pas là dans son inspiration. En effet, afin d’accentuer son identité visuelle, Asus a décidé d’intégrer l’effet miroir qu’on retrouve sur ses ordinateurs. À l’exception de cet effet, l’entièreté du dos du smartphone est presque identique à celui de l’Iphone X avec l’intégration du double capteur photo sur le coin supérieur gauche du mobile. Cependant, le Zenfone se démarque en étant un des premiers appareils de la marque à utiliser une technologie IA pour améliorer le rendu des photos et adapter le volume du son selon le bruit ambiant. Android Go arrive avec ses Smartphones low-cost Le MWC a vu fleurir des smartphones low-cost ayant adopté Android Oreo (Go edition), une version du système d’exploitation plus légère qui permet le fonctionnement sur des appareils avec 1 Go de RAM et moins. C’est ainsi que Nokia a dévoilé le Nokia 1, commercialisé aux alentours de 70 € ce smartphone d’entrée de gamme tournera sous Android Oreo Go. Et ce n’est que le début ! Ceci marque un pas important dans le monde du smartphone low-cost et d’autres appareils, comme le Nokia 1, se dévoilent de plus en plus. L’avènement des smartphones low-cost arrive pour faire face à celui des smartphones haut de gamme. La 5G prévue pour 2020 Le MWC 2018 a aussi été l’occasion de présenter les promesses de la 5G. Si la 4G permet un débit de 125 Mbits par seconde avec une latence de 25 ms, la 5G permet d’atteindre 10 Gbits par  seconde avec une latence de 1 ms. C’est donc l’arrivée de l’instantané qui est prévu avec la 5G. Tous les secteurs d’activités (ou presque) seront touchés par cette avancée technologique. On prévoit  à 2020, soit les JO de Tokyo, l’entrée en vigueur de la 5G. Mais aussi… - HMD, détenteur de la marque Nokia, ressort le très célèbre Nokia 3310 ou Banana Phone - Huawei dévoile un ultraportable avec un taux d’occupation de l’écran de 91% et caméra dans le clavier : le MateBook X Pro - Les montres connectées sont abandonnées cette année, après un échec commercial, avec un seul stand restant debout. - L’Intelligence Artificielle est au centre des préoccupations R&D des constructeurs, s’imprégnant de plus en plus dans les nouveaux produits.

La longueur de la méta description

Début décembre 2017, Google a officiellement changé la limite de caractères de la balise Meta description, passant ainsi de 160 à 320 caractères pour certains résultats de recherches. Revenons sur cette balise et son impact sur le référencement de votre site. Qu’est-ce que la balise Meta description ? Cette balise est primordiale au bon référencement d’un site.  Elle est une description concise de ce qu’est une page web. On la retrouve dans les snippets, les résultats d’une requête sur un moteur de recherche, comme montré ci-dessous en bleu : La Meta description est le premier élément d’information qu’un visiteur a d’un site web. Il est donc très important de la soigner afin d’améliorer le Click Through Rate (CTR) et d’être ainsi mieux répertorié par Google. Plus le CTR d’un site est élevé et plus il remontera dans les résultats de recherches. Depuis décembre, cette description est passée de 160 caractères à 320 (soit environ 1 400 pixels), laissant donc la possibilité de se décrire en 4 lignes. Pourquoi ce changement est important ? La balise Meta description, avec la balise Title, est un des critères de référencement naturel les plus importants. Ce sont les encarts dans lesquels les mots clefs définissant votre site sont le plus pris en compte par Google. Il est donc conseillé de profiter de ces espaces pour mettre en avant des mots clefs et ainsi, avoir plus de chance de remonter dans les résultats de recherche. Attention cependant à ne pas trop répéter un mot clef car le moteur de recherche pourrait considérer cela comme du « spam » et vous désindexer. Une balise meta description plus longue est donc l’opportunité d’indiquer plus de mots clefs et de décrire plus précisément votre site web. Une description précise augmentera vos chances d’avoir des visiteurs intéressés qui resteront sur votre page, ce qui peut avoir un très bon effet sur le taux de rebond (indicateur permettant de connaître le pourcentage de visiteurs qui quittent le site dès lors qu’ils arrivent dessus). Un taux de rebond élevé impacte négativement et considérablement le référencement naturel d’un site. Alors comment optimiser la balise Meta Description ? Quelques règles simples sont à respecter pour avoir plus de chances d’améliorer son référencement grâce à la balise meta description : Ecrire un message clair, qui définit précisément le sujet de votre site web. Réaliser un call to action efficace en employant des verbes d’action et en éveillant la curiosité (Découvrez notre offre, Voyagez au meilleur prix, etc.). Placer des mots clefs efficaces (sans en abuser). 160 ou 320 caractères : faut-il changer sa meta description ? Ce changement majeur ne s’appliquant pas à tous les résultats de recherches, il est important de savoir si les requêtes menant à votre site web sont concernées. Par ailleurs, rappelons que Google peut décider d’afficher un texte de votre site au lieu de votre meta description si le moteur de recherche estime que celui-ci correspond mieux à la requête de l’utilisateur. Pour savoir comment s’affichent les snippets de votre site il faut aller observer le rapport d’ « analyse de la recherche » de la Search Console. Vous saurez ainsi s’il vous est nécessaire de modifier vos meta descriptions. Ces conseils n’assurent pas à 100% un référencement parfait mais y contribuent de manière significative. Vous avez maintenant toutes les clefs en main pour comprendre mieux le référencement naturel et la balise meta description !

Définitions des catégories de l’App Store

Lorsqu'on soumet une application IOS, l'éditeur est toujours soumis à plusieurs questions auxquelles il doit répondre obligatoirement. Intéressons-nous à la liste des catégories sur l'App store qui subit de temps en temps des mises à jour. La dernière datant de novembre 2017. Actualités Ces apps permettent de suivre l’actualité de certains événements ou les avancées dans divers domaines tels que la politique, le divertissement, l’économie, la science, la technologie, etc. Sélectionnez Actualités si votre app propose du contenu via un flux d’actualités ou dans un format condensé, ou encore si votre app est destinée en priorité à la diffusion de contenu multimédia souvent mis à jour. Exemples : télévision, vidéo, radio, agences de presse ou agrégateurs d’actualités en ligne, lecteurs RSS. Cuisine et boissons Ces apps proposent des recommandations, des instructions ou des avis sur la préparation ou la consommation d’aliments ou de boissons. Exemples : recettes, livres de cuisine, avis sur des restaurants, recettes de chefs ou célébrités, nutrition et allergies alimentaires, avis sur des boissons alcoolisées, guides des brasseries, cuisine internationale. Divertissement Ces apps interactives offrent du contenu audio, visuel ou autre, conçu pour divertir et informer l’utilisateur. Exemples : télévision, films, deuxièmes écrans, fan clubs, théâtre, sonneries, déformation de la voix, services de billetterie, création artistique. Économie et entreprise Ces apps aident à gérer une entreprise ou facilitent la collaboration, les modifications ou le partage de contenus. Exemples : gestion de documents (PDF, numérisation, affichage et modification de fichiers), Voix par IP, dictée, bureau à distance, outils de recherche d’emploi, gestion de la relation client, collaboration, progiciels de gestion intégrée (ERP), points de vente. Éducation Ces apps favorisent l’apprentissage interactif d’une compétence ou d’un sujet spécifique. Exemples : arithmétique, alphabet, écriture, premiers apprentissages et enseignement spécialisé, système solaire, vocabulaire, couleurs, apprentissage des langues, préparation aux tests standardisés, géographie, portails d’établissements scolaires, dressage d’animaux domestiques, astronomie, artisanat. Enfants Ces apps sont spécialement conçues pour les enfants âgés de moins de douze ans. En fonction de leur public cible, les apps doivent être placées dans l’une des catégories suivantes : Enfants de moins de 6 ans, Enfants de 6 à 8 ans ou Enfants de 9 à 11 ans. Exemples : jeux adaptés à l’âge de l’enfant, histoires interactives, contenus pédagogiques, magazines. Finance Ces apps permettent d’effectuer des transactions financières ou d’assister l’utilisateur dans le domaine de ses finances personnelles ou professionnelles. Exemples : gestion financière personnelle, banque à distance, investissements, rappels de factures, budgets, gestion de dettes, impôts, financement des PME, assurances. Forme et santé Ces apps portent sur des modes de vie sains, notamment la gestion du stress, la remise en forme et les activités de loisirs. Exemples : yoga, schémas musculaires, suivi d’entraînement, course à pied, cyclisme, gestion du stress, grossesse, méditation, perte de poids, pilates, acupuncture, digitopuncture, médecine orientale, médecine chinoise. Jeux Ces apps proposent des activités interactives en solo ou à plusieurs, destinées au divertissement. Exemples : action, aventure, arcade, jeux de société, cartes, famille, musique, casse-tête, course, jeux de rôle, simulation, sports, stratégie. Journaux et magazines Ces apps proposent des abonnements avec renouvellement automatique à des journaux ou magazines. Sélectionnez Journaux et magazines si vous diffusez du contenu à l’aide d’une stratégie basée sur la publication au numéro ou si vous produisez des versions interactives de périodiques imprimés. Exemples : journaux, magazines et autres revues périodiques. Livres Ces apps offrent une interactivité étendue pour du contenu traditionnellement proposé au format papier. Si vous prévoyez une expérience de lecture plus traditionnelle, envisagez plutôt la publication d’un iBook. Exemples : histoires, bandes dessinées, liseuses numériques, livres de décoration, romans graphiques. Médecine Ces apps sont destinées aux patients ou au corps médical et axées sur l’éducation médicale, la gestion de l’information ou les références dans le secteur de la santé. Exemples : squelette, muscles, anatomie, tenue de dossiers médicaux, maladies, références sur les symptômes, appareils de suivi (tension artérielle, pouls, etc.), suivi de la santé. Météo Ces apps fournissent des prévisions, des alertes et des informations liées aux conditions météorologiques. Exemples : radars, prévisions météorologiques, tempêtes, marées, conditions météorologiques violentes, météo locale. Musique Ces apps interactives permettent de découvrir, écouter, enregistrer, jouer ou composer de la musique. Exemples : création musicale, radio, éducation musicale, montage audio, découverte musicale, composition, écriture de paroles, artistes et groupes musicaux, vidéos et concerts, billetterie. Navigation Ces apps permettent à l’utilisateur de se rendre à un endroit précis. Exemples : aide à la conduite, cartes pour les piétons, cartes topographiques, cartes maritimes, carnets de vol, aide au pilotage, horaires des marées, cartes routières, localisateur de stations-services, cartes des transports en commun. Photo et vidéo Ces apps permettent de prendre, éditer, gérer, stocker ou partager des photos et des vidéos. Exemples : prise de vue (photo ou vidéo), édition, effets spéciaux, partage, imagerie, impression, création de cartes de vœux, manuels. Productivité Ces apps permettent d’améliorer l’organisation ou l’efficacité d’un processus ou d’une tâche spécifique. Exemples : gestion de tâches, gestion du calendrier, traduction, prise de notes, impression, gestion de mots de passe, stockage dans le cloud, clients de messagerie électronique, générateurs de diagrammes, dictée audio, simulation, affichage de données. Références Ces apps permettent à l’utilisateur de trouver ou de récupérer des informations. Exemples : atlas, dictionnaires, thesaurus, citations, encyclopédies, recherche générale, animaux, droit, religion, modes d’emploi, politique. Réseaux sociaux Ces apps permettent aux utilisateurs de communiquer entre eux par écrit, par audio, par photos ou vidéos, contribuant ainsi au développement communautaire. Exemples : relations interpersonnelles, SMS/MMS, messagerie vocale, communication vidéo, partage de photos et de vidéos, sites de rencontres, blogs, communautés basées sur des centres d’intérêt spécifiques, apps d’accompagnement pour les services de réseaux sociaux classiques. Shopping Ces apps permettent d’acheter des biens de consommation ou d’améliorer sensiblement l’expérience d’achat. Exemples : commerces, places de marché, coupons, évaluation de produit, apps avec Apple Pay. Sports Ces apps portent sur les activités sportives professionnelles, collégiales, récréatives ou à titre amateur. Exemples : équipes sportives fictives, équipes universitaires, ligues professionnelles, athlètes, suivi des résultats, règles, actualités sportives. Style de vie Ces apps portent sur un sujet ou service d’intérêt général. Exemples : immobilier, artisanat, loisirs, éducation des enfants, mode, rénovation de la maison. Utilitaires Ces apps permettent à l’utilisateur de résoudre un problème ou d’effectuer une tâche spécifique. Exemples : calculatrices (standards, pourboires, financières), horloges, mesures, heures, navigation web, lampes de poche, verrouillage d’écran, lecteurs de code-barres, convertisseurs d’unités, gestion de mots de passe, télécommandes. Voyages Ces apps aident l’utilisateur dans tous les aspects du voyage tels que l’organisation, l’achat ou le suivi. Exemples : suivi de vol, horloges internationales, guides touristiques, réservation d’hôtel, location de voiture, achat de billet d’avion, planification de vacances, transports en commun, programmes de fidélité.   Source : Catégories de l'app store

iOS 11 et Android Oreo : les nouveautés

Comme tous les ans vers la rentrée, on commence à entendre parler des nouvelles versions des OS de Google et Apple, qui sortent de beta ou qui approchent leur version finale. Cette année, on pourra ainsi voir apparaître Android Oreo (8.0) du côté de chez Google, et iOS 11 chez Apple. Ces versions apportent encore une fois leur lot de nouveautés, que nous allons développer dans cet article. iOS 11 iOS 11 a été présenté lors de la WWDC 2017 qui s’est déroulé le 5 juin 2017, avec la mise à disposition d’une beta ouverte pour les testeurs et développeurs. Nous en sommes aujourd’hui à la version beta 8 et nous nous rapprochons de plus en plus de la version finale, nous avons donc un aperçu assez complet de ce que l’OS nous propose lors de sa sortie le 21 septembre dernier. Une nouvelle application Fichiers Une application qui permet de regrouper et de parcourir ses fichiers, qu’ils soient enregistrés sur l’appareil ou sur un autre appareil iOS connecté à iCloud ou d’autres services de cloud tels que Box, Dropbox… Un nouveau dock, multitâche et drag & drop pour l’iPad L’iPad disposera d’un nouveau dock personnalisable accessible de n’importe où en balayant l’écran pour l’ouvrir, avec également des suggestions d’applications utilisées récemment sur une partie du dock. La possibilité d’utiliser deux applications simultanément à également été revue et permet de gérer la disposition de son écran en lançant une app depuis le nouveau dock à côté d’une application déjà lancée. Cette fonction ressemble beaucoup à ce que les utilisateurs de MacOS ont l’habitude d’utiliser. On peut maintenant utiliser des fonctions de drag & drop, utile pour faire glisser des éléments d’une application à une autre en toute simplicité. La réalité augmentée iOS 11 met à disposition des développeurs ARKit, un framework permettant de développer des applications utilisant la réalité augmentée. Appareil et Live Photos iOS 11 ajoute de nouveaux filtres à l’appareil de l’iPhone pour améliorer la qualité des photos. Une nouvelle technologie de compression est également utilisée permettant de réduire considérablement le poids de ces dernières. Les Live Photos ont également droit à des améliorations en proposant de nouveaux effets visuels tel que les boucles, les rebonds ou la pose longue. Amélioration de Siri L’assistant Siri a été amélioré avec des fonctions d’apprentissage et est désormais plus complet. Il pourra ainsi apprendre de vos conversations et proposer des suggestions adaptées à la situation, que ce soit par messages ou dans Safari. Musique et AirPlay 2 Apple Music va permettre plus d’options de partage entre ses utilisateurs, permettant de voir les playlists ou album que nos contacts écoutent. AirPlay 2 permet quant à lui de mieux gérer ses systèmes audio chez soi en lançant par exemple des musiques simultanément dans plusieurs pièces. Centre de contrôle personnalisable Le centre de contrôle d’iOS 11 a été repensé et est désormais plus personnalisable en fonction des besoins de l’utilisateur. On peut par exemple ajouter un raccourci pour prendre une note vocale plus rapidement, ou encore des raccourcis permettant de contrôler la luminosité d’une pièce grâce à l’application Maison. Notifications et écran de verrouillage L’écran de verrouillage a également été repensé et affiche désormais les notifications en tirant depuis le bas de l’écran. L’iPhone détecte également quand vous êtes en train de conduire et n’affiche pas les notifications reçues. https://www.apple.com/fr/ios/ios-11-preview https://developer.apple.com/library/content/releasenotes/General/WhatsNewIniOS/Articles/iOS_11_0.html Android Oreo La version 8 d’Android a été annoncée pour la première fois en mars, et est sortie le 27 août en version finale et apporte elle aussi son lot de nouveauté à l’OS de Google. Mode Picture-in-Picture Ce mode permet d’utiliser deux applications en même temps en affichant l’une des deux en petit dans un coin de l’écran. Cela permet par exemple de regarder une vidéo sur YouTube tout en parlant à quelqu’un par WhatsApp. Pastilles et nouvelles notifications Lorsqu'une notification est reçue pour une application, une petite pastille s’affiche sur l’icône de l’application et permet en appuyant dessus d’avoir un aperçu de la notification en question. Les notifications peuvent maintenant posséder une catégorie, ce qui permet pour l’utilisateur de trier les notifications qu’il souhaite recevoir au sein d’une même application. On peut également choisir de réafficher une notification au bout d’un certain temps (snooze). Instant Apps On pourra désormais lancer des applications natives depuis notre navigateur internet sans installation préalable, grâce aux Instant Apps. Ces applications sont disponibles via une URL comme des sites classiques sauf qu’ils sont exécutés en natif dans Android. Ils peuvent par exemple remplacer le site mobile d’un site pour offrir une expérience plus adaptée à un téléphone. Autocomplétion Les champs de connexion seront désormais auto complétés par le système sur autorisation de l’utilisateur, sans avoir besoin que les développeurs ajoutent la fonction à leurs applis. Performances, batterie et sécurité En plus de ces fonctionnalités, Android Oreo promet des améliorations au niveau des performances, notamment sur le temps de démarrage qui est deux fois plus rapide qu’avant. Android Oreo a également repensé le système d'exécution des applications en arrière plan afin d’optimiser un maximum la batterie, que ce soit pour les applis dans leur globalité ou aussi dans le système de géolocalisation. https://www.android.com/versions/oreo-8-0/ https://developer.android.com/about/versions/oreo/index.htm SC

10 chiffres clés à retenir du mobile en France en 2016

Le mobile a le vent en poupe. Les internautes se transforment en mobinautes, les applications se multiplient et les communicants tentent en permanence de s'adapter aux nouvelles habitudes des consommateurs. Pour y voir un peu plus clair sur l'univers du mobile, voici 10 chiffres qui témoignent de cette tendance en 2016. 6 Français sur 10 sont mobinautes Depuis l'avènement du smartphone, les Français ne considèrent plus leur téléphone comme un simple outil pour appeler. Le mobile offre des possibilités toujours plus nombreuses entre sites mobiles et applications, nul doute qu'en 2017 plus de 60% des Français seront mobinautes. 52,7% du trafic web vient du mobile Peu à peu les consommateurs délaissent l'ordinateur pour utiliser le mobile. Chez eux, dans les transports en commun, au bureau ou entre amis, les internautes font majoritairement leurs recherches sur mobile. 96% des 15-34 ans sont sur mobile Si les plus âgés s'y mettent massivement, force est de constater que la génération Y et surtout la génération Z ne vivent pas sans mobile. Les derniers cités ont grandit avec, c'est pour eux un outil incontournable pour s'informer, jouer et communiquer. M-commerce : 34% des transactions dans le monde Tous les marketeurs sont sur le pied de guerre. Le m-commerce a le vent en poupe, les sites doivent être adaptés au mobile et les applications se multiplient pour répondre aux attentes des consommateurs mobiles. 1 appli sur 4 n'est pas utilisée En 2016, 90 milliards d'applications ont été téléchargées, soit 13 milliards de plus qu'en 2015. Pour autant, 25% de ces applications ne sont pas utilisées ensuite. 17h-21h, le créneau dédié au mobile Voilà qui est intéressant pour les communicants. Les mobinautes sont sur mobile en fin d'après-midi, c'est le moment pour les professionnels de partager des infos sur les réseaux sociaux et de vanter leur application. 31,19 millions d'utilisateurs sur Facebook Les réseaux sociaux sont toujours plus consultés mais Facebook reste largement en tête sur mobile avec 6 millions d'utilisateurs de plus que sur YouTube. 34 millions de visiteurs uniques sur Google C'est le site le plus fréquenté sur mobile. On trouve en très bonne position Amazon avec plus de 14 millions de visiteurs uniques ou encore Wikipedia en 6e position. Les mobinautes passent 80% de leur temps sur les applications Quand les français sont sur leur smartphone, c'est principalement pour utiliser les applications qu'ils ont téléchargées. En effet, ils passent seulement 20% de leur temps sur le web mobile. 39 secondes pour convaincre Les mobinautes sont des consommateurs pressés. Ils cherchent à obtenir des informations de manière rapide. Un axe à privilégier pour les marketeurs qui doivent se concentrer sur un contenu bref et pertinent. Le mobile a de beaux jours devant lui, on annonce d'ailleurs que 50% du commerce se fera sur mobile en 2017 et que ce support deviendra le 1er canal de e-publicité. Et vous, quel est votre projet sur Mobile pour 2017 ? Contactez-nous ou envoyez-nous vos suggestions, cela nous intéresse !

La réalité augmentée : qu'est-ce que c'est ?

La réalité augmentée est une technologie permettant de rendre possible l’accumulation en temps réel de nombreux éléments 2D ou 3D dans une image réelle : ce sont donc diverses méthodes qui permettent de répandre de façon concrète des objets virtuels dans une séquence d'images.Leurs champs d’application sont abondants et touchent de plus en plus de domaines, tels que :   Les jeux vidéo Les lieux d’expositions culturels Le cinéma La télévision La publicité Etc.. Les jeux et la réalité augmentée Nous constatons que ces derniers temps les jeux ne cessent de s’accroitre grâce notamment aux nouveautés qui apparaissent chaque jour et qui deviennent de plus en plus réelles. Quelques géants du web et l’industrie de high-tech se lancent donc dans cette nouvelle technologie novatrice. Actuellement le secteur du jeu viédo est celui qui prospère le plus. En ce moment la tendance sur nos smartphones, ce sont des jeux en réalité augmentée comme par exemple le jeu Pokémon go : le principe est très simple, c’est de capturer de nombreux Pokémon pendant que vous explorez les environs, un jeu basé donc sur la géolocalisation. C’est en partie grâce à ce jeu que la réalité augmentée à commencer à être popularisé. Cette nouvelle technologie c’est aussi immiscé dans le milieu sportif tels que :   - Le golf : faire du golf en immersion total grâce à un masque OCULUS RIFT qui vous plonge sur un vrai terrain ( un masque produit par la société OCULUS . ​ - Le fitness : faire du fitness dans l’espace grâce à un casque HTC VIVE  qui vous l’immergera dans un environnement autre que les murs blancs d’une salle de sport. L’entrée de la réalité augmentée se fera de manière régulière et commencera donc à se fondre petit à petit dans notre environnement.   La réalité augmentée au sein du commerce électronique De nombreux acteurs du e-commerce sont de plus en plus nombreux à proposer ce type de service à leurs clients. Elles ajustent de plus en plus les technologies de la RA à ceux des téléphones intelligents, qui sont munis de processus dominants, d’un appareil photo et d’une caméra convenable.Que ce soit dans le secteur de la publicité ou du marketing, la réalité augmentée est novatrice, elle permet  donc de vous démarquer de vos concurrents. Utiliser de nombreuses façons dans le secteur du marketing : la combinaison des éléments publicitaires et de la réalité augmentée a aussi permis de persuader et de vous faire bâtir un nouveau lien avec vos clients car c’est un élément essentiel qui agit sur la prise de décision d’un consommateur durant l’acte d’achat.

Icone Boutton scroll top